CQI 555/16.07.2017/11h59-12h14

P1050495

Le ciel était souvent gris par ici. Comme si une volonté de ne pas laisser le bleu tout envahir était plus forte que tout, les changements perpétuels de temps devenant comme un principe. Partout s’opposent la nature et des traces humaines comme maladroites. Je crois sentir le poids d’une histoire qu’on cherche à dissimuler, ou à édulcorer, comme en passant la vision de ce bâtiment-musée autour des mines d’argent, aux formes qui évoquent tout sauf le travail d’un mineur. Mais ces maladresses sont touchantes, car malgré tout on sent qu’elles viennent d’une sincérité non feinte, exactement comme les coloris étranges choisis pour beaucoup de maisons dans les villages, des teintes qui rappellent celles de l’Alsace voisine mais sur des constructions pas du tout typiques, pas de colombages ici, aucun style particulier décelable, sans doute en raison des destructions liées à la guerre. Peut-être que tout simplement tout s’est fait naturellement, de la même manière qu’ici les gens parlent, ou vous regardent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s